0

Les femmes, quelle cause ?

82 femmes pour l’égalité (AFP)

Journée des femmes à Cannes, avec montée des marches militante, et projection des « Filles du soleil », sur les combattantes kurdes, qui n’a pas fait l’unanimité.

 

82 femmes réunies sur les marches, soit le nombre de réalisatrices en compétition dans toute l’histoire du festival, contre 1688 hommes (et 1 palme d’or -ex aequo- contre 71). Une image parlante, comme le message lu par les inimitables Agnès Varda (palme d’honneur 2014) et Cate Blanchett, réclamant l’égalité salariale : « Il est temps que toutes les marches de notre industrie nous soient accessibles. »

Golshifteh Faharani sur le tapis rouge… (AFP)

Après cette démonstration, les invité.e.s ont vu et chaleureusement applaudi l’un des trois « films de femme », comme on ne devrait pas dire, prétendant à la Palme, « les Filles du soleil », d’Eva Husson. Que la presse, dans une autre salle, au même moment, comme c’est la règle désormais, a accueilli avec moins d’enthousiasme. Mais, du coup, en cette journée des femmes à Cannes, on est gêné.e de douter des hautes qualités cinématographiques des « Filles du soleil ». D’autant qu’il s’agit du combat des femmes kurdes et du martyr des Yézidis.

… dans « les Filles du soleil » (Maneki Filmsd/K. Putsuri)

 

Pendant ce temps, la parade continue sur le tapis rouge, belles robes et décolletés plongeants. Et c’est bien ainsi. Laissons les bons films parler pour eux-mêmes, quel que soit le sexe de leur auteur. Et continuons le combat.

Renée Carton

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par une *. Pour information, Renée Carton ne répondra pas aux commentaires anonymes.